31/08/2013

Les critères de référencement d'une page web



Les contenus web se sont très nettement améliorés en qualité depuis ces derniers mois étant donné le durcissement du règlement intérieur de l’établissement Google ! Le contenu est devenu la priorité en matière de référencement à tel point qu’il est dorénavant au cœur de toutes les stratégies marketing des entreprises qui souhaitent un minimum de visibilité.
Mais plus précisément, comment optimiser un contenu pour le positionner dans les premiers résultats de recherche et quels sont les critères qui permettent de mieux référencer un contenu et la page web où il se trouve ?


                                           
Un contenu éditorial irréprochable

C’est la base même, le noyau dur, l’essentiel du référencement d’une page. Il sera très difficile de rendre une page visible, si celle-ci ne comporte aucun ou peu de contenu.

La richesse et la qualité du contenu
Ce sont des éléments clés, d’où l’importance d’une sélection minutieuse du vocabulaire sémantique. C’est, en effet, le choix des termes du contenu qui va déterminer et impacter les requêtes des utilisateurs lors de leurs recherches. Attention donc à ne pas vous tromper sur la définition des requêtes de recherche car une expression-clé ne produisant qu’un faible nombre de résultats, sera très peu saisie par les internautes et par conséquent impactera considérablement la visibilité de votre page web.

La fraîcheur du contenu
Est également très importante dans le positionnement d’une page. L’algorithme de Google privilégie effectivement l’actualité et les informations récentes, donc les nouvelles pages et les pages actualisées d’un site. Un site sans nouveaux contenus ou sans contenus modifiés risquerait de voir son classement et celui de ses pages régresser.

La taille des contenus doit être convenable
Dans Google Actualités, on peut constater que le minimum requis est de 80 mots, pour ce qui est de la limite maximum, il n’y a pas vraiment de seuil mail il convient de rester dans des proportions raisonnables afin de ne pas lasser votre auditoire (comme cet article par exemple !).

Un contenu unique et non dupliqué
Ce n’est plus un secret pour personne, le contenu dupliqué est réprimé par le Panda  tout-puissant dont la parole est d’argent ( … et le silence est d’or !), ce filtre sans cesse amélioré et perfectionné afin de rétrograder, voire bannir les pages suspicieuses ! Si toute fois, vous avez plusieurs contenus identiques au sein de votre site, vous aurez alors la possibilité :
  • Soit d’utiliser la balise canonical pour éviter l’indexation des pages identiques                                   <link  rel= « canonical » href = « mywebsite.com » />
  • Soit d’indiquer la ou les pages à ne pas indexer dans le fichier robots.txt à la racine de votre site à l'aide des instructions suivantes
                User-Agent: *    
                               Disallow: /repertoire/chemin/page1.html    
                               Disallow: /repertoire/chemin/page2.php   
  • Soit d’ajouter la balise meta robots directement dans votre page web :                                               <meta name =  « robots »  content = « noindex » />
Un contenu original ou spécial
L’algorithme très puissant de Google est capable d’analyser de façon précise un contenu et de détecter assez facilement les contenus dupliqués, les bourrages de mots-clés, la quantité de texte, le contenu de mauvaise qualité mais il est aussi capable de capter l’intérêt, le nombre de clics et les partages que la page va susciter chez les internautes. Une page au contenu clair, bien rédigé, instructif, sera plus aisément commentée, partagée et relayée dans divers sites et réseaux, tissant ainsi très naturellement un nombre de liens conséquent vers cette source d’informations. Il est aussi très important de se démarquer de ses concurrents en utilisant pourquoi pas les mêmes sujets mais tout simplement avec des moyens différents qui permettront la mise en valeur de vos articles, comme par exemple, des infographies, des vidéos, des analyses, des études de cas, des interviews, des critiques, des interviews, des coups de gueule, des histoires vécues … bref comme vous le voyez un panel très large ! Vous arriverez très certainement à capter plus facilement l’attention de vos lecteurs avec cette technique de pêche aux liens plus connue sous le nom de linkbaiting.  

Structurer ses contenus
Les balises d’entête <h1> ... <hn> , important <b> <strong> , italique <em> <i> , listes  <li> <ul> permettent de hiérarchiser et mettre en valeur tout votre contenu. Les balises d’entête doivent être utilisées intelligemment car elles permettent de donner des indications cruciales à l’utilisateur sur le plan de la page. Après la balise TITLE, ce sont les balises les plus importantes ayant un impact direct sur le classement d’une page dans les moteurs.
Attention à bien démarrer votre contenu au-dessus de la ligne de flottaison, ce point serait un nouveau critère de l’algorithme de Google.

Limiter la publicité
Trop de publicités n’est en général pas très bien toléré par les internautes, donc forcément pas très bien vu par Google, si vous tombez dans l’excès, vous aurez carrément à faire au bon vieux panda pour détention massive de publicités sur votre site !                              

Un seul thème par page
Attention à ne pas vous éloigner de votre sujet principal et à rester dans votre thématique car d’une part l’internaute risque de ne plus comprendre la logique de votre article, et si l’internaute s’y perd, forcément Google s’y perdra encore plus ! Réalisez donc une vraie synthèse en accord parfait avec le titre et l’url de votre page !

Envisager la continuité des contenus
Cet aspect ne doit pas être négligé non plus afin de ne pas mettre en péril le positionnement de ses pages et de conserver la popularité de chacune d’elles. Pour cela, il est bon de respecter les règles suivantes :

  • Eviter la suppression de pages qui entraînera obligatoirement la suppression de liens associés à ces pages.
  • En cas de refonte de site ou maintenance, prévoir les redirections nécessaires pour éviter les liens brisés
  • Veiller à garder, pour chaque page, un minimum de liens nécessaires au référencement  de chacune d’elles.
  • Rendre visible les archives au niveau de la page d’accueil du site, soit au niveau de la sidebar, soit dans le footer.
 
Accessibilité et performance du site

Un site comportant un trop grand nombre d’erreurs d’accès ou ayant de gros problèmes dans le chargement de ses pages ne pourra jamais être bien référencé. Il est indispensable d’analyser régulièrement le potentiel technique de ses pages et d’en régler tous les problèmes et erreurs de conception si vous souhaitez accéder aux premières positions des mots-clés définis pour votre activité. Vous pourrez retrouver, dans un précédent article, tous les outils d’analyse seo nécessaires à cet audit.

Un temps de chargement de page appréciable
Si les pages de votre site mettent trop de temps à se charger, il va de soit que cela aura un impact direct sur le trafic de vos pages. Il est par conséquent tout à fait logique que Google ait intégré ce critère dans son algorithme. Vous pouvez très simplement vérifier la vitesse de chargement de vos pages grâce à l’outil Google Page Speed .

Pas de pages introuvables 404 ou de liens brisés
Elles ont un impact non négligeables sur la visibilité d’un site et de ses pages en général. Il convient de corriger ces anomalies, en les répertoriant dans un premier temps au niveau de Google Webmaster Tools, puis dans un deuxième temps, d’effectuer des redirections permanentes 301 au niveau du fichier .htaccess pour rétablir tous les liens rompus.

Compatibilité des pages sur tous les navigateurs
Encore une fois, il faut penser à l’utilisateur lambda doté d’un PC pas très performant, d’une résolution d’écran moyenne, et ne disposant que d’une version antérieure d’IE (c’est plus fréquent qu’on ne croit !).  Si vous avez développé un site absolument génial, le top de la technologie mais qui ne fonctionne que sous chrome et Mozilla Firefox, et ben voilà c’est râté, vous aurez un utilisateur de moins et qui plus est, risque de vous en vouloir !

Densité et pertinence des mots-clés

Au fur et à mesure de l’évolution de l’algorithme, la densité et le nombre de mots-clés utilisés se sont transformés progressivement en qualité des expressions utilisées. La quantité a petit à petit disparue pour laisser place à la qualité des termes d’un contenu.

Pas de suroptimisation
En doppant votre page d’un trop grand nombre de mots-clés, vous prenez un grand risque et vous vous exposez clairement à la sanction Penguin plus fréquemment appelée Keyword stuffing. Les techniques visant à masquer les contenus et mots-clés tant utilisées autrefois, sont aujourd’hui passées à la trappe car trop dangereuses et risquées pour la santé de votre référencement (et la vôtre peut-être !). 

Bon sens et naturel
Lorsque vous rédigez un nouvel article, il est important de garder un certain naturel dans ses expressions sans abuser de synonymes ou d’effets de style alourdissant le texte et à vrai dire pas très utiles pour le référencement de vos mots-clés. 

Expressions et mots-clés précis
L’étape de choix des mots-clés d’un site ou d’une page est décisive dans le référencement de ceux-ci. Si vous passez trop rapidement ce point, vous risquer tout simplement de râter ou retarder tout le référencement de votre projet.
La précision de l’expression ou de la requête de recherche est un facteur essentiel dans le positionnement d’une page. Plus la requête choisie se rapprochera et définira de façon détaillée le contenu de la page, plus la page aura de chance d’être visible dans les moteurs. Ce point rejoint la notion de longue traîne permettant à des expressions recherchées moins fréquemment d’être relativement bien classées. Les outils Google vous permettront d’obtenir un large panel d’expressions : Google suggest, Google trends, Google Adwords, mais aussi SearchMetrics.


Informations pour intégrer l'infographie sur votre site
Image source à télécharger : http://pinterest.com/pin/381257924675570989/
Lien associé à ajouter : http://www.pole-position.com/2013/08/criteres-de-referencement-d-une-page-web.html 

Arborescence claire et simplifiée

Aider, aiguiller les internautes à retrouver un contenu grâce à des sections et sous-sections permet, de ce fait, une meilleure compréhension de l’architecture d’un site par les moteurs de recherche donc une amélioration significative de votre visibilité.
Un bon positionnement des pages est en partie dû au nombre de niveaux séparant ces contenus de la page d’accueil. L’intégration de niveaux différents créée une expérience très positive pour l’utilisateur, en revanche cette méthode n’est malheureusement pas très optimisée pour les moteurs de recherche.
Effectivement, nous avons déjà abordé ce point dans un article sur le maillage interne : plus une page est éloignée de la page d’accueil, plus sa popularité s’en trouve affectée, et donc son PR. Fort heureusement, il existe quelques solutions pour palier ce problème, les voici.

Présence d’un plan de site
C'est un excellent moyen de propulser les pages essentielles au 2ème niveau, en créant pour cela différentes rubriques représentant tous les thèmes élémentaires de son site.

Présence d’un menu de navigation
Cela permet également de situer les pages les plus populaires à seulement un niveau de la page d’accueil, donnant ainsi un poids et une visibilité inégalables à des pages profondes. Attention toute fois à ne pas complexifier ce menu et à l’organiser en rubriques et sous-rubriques si vous avez une grosse quantité de pages de façon à simplifier la recherche et à agrémenter et fluidifier l’expérience utilisateur.

Présence d’un fil d’ariane
La création d’une structure en fil d’ariane au sein de sa page d’accueil combinée à des url reproduisant le même chemin dans les répertoires définis logiquement permettent à Google une meilleure analyse des liens et donc un meilleur rendu de ces liens dans les pages de résultat, pour lequel tous les répertoires seront détaillés.

Présence de rubriques spécialisées
Cette méthode peut aussi contribuer à remonter les pages profondes d’un site : nouveautés, contenus populaires, contenus les plus récents, contenus les plus partagés, les promotions, les contenus d’actualité, les contenus de thématiques similaires ou complémentaires. Il faut toute fois veiller à ce que tous ces liens en direction des pages soient bien en dur, au quel cas ils ne seront d’aucune utilité.

Une structure correcte d’url

Le nom de votre url doit être en rapport direct avec le contenu de votre page web, c’est primordial et vital pour le référencement de cette page si vous ne souhaitez pas qu’elle soit assimilée à du spam  (et réveiller le penguin !).Vous pouvez relire l'article expliquant comment définir des url correctes
Les principales erreurs à éviter sont :
  • Les paramètres # et ? fréquemment utilisés par les technologies javascript et ajax, il est préférable d’envisager, dans ce cas, une réécriture d’url
  • Les variables de session PHPSESSID … etc, là aussi vous devrez passer par des url rewriting
  • Eviter les niveaux et les répertoires inutiles
  • Eviter aussi les caractères Espace, tiret bas ou le manque de séparateur entre 2 mots différents.

Prendre en considération l’expérience utilisateur

Taux de Rebond faible
Un autre facteur majeur dans le positionnement permet à Google de distinguer et repérer les pages pertinentes : il s’agit du temps passé par l’internaute sur une page. Plus ce temps sera long, plus la page sera considérée comme attractive pour les internautes. Plus précisément Google calcule l’intervalle de temps qui s’écoule entre 2 recherches de résultat, pour un internaute donné.
Le pire scénario est bien évidemment celui de la page non trouvée, le meilleur des cas étant celui où l’internaute reste sur la page et ne retourne pas réaliser une autre recherche.

Un design épuré et impeccable
Vos pages doivent être définies selon une charte graphique bien précise et adaptée à votre activité afin d’améliorer l’expérience utilisateur.

Un nombre de visites conséquent
Ce point est relativement important car détecté très aisément par google et enregistré dans son index. Il est tout à fait logique que Google remonte les pages ayant le plus de trafic, le contraire serait surprenant ! C’est la raison pour laquelle vous devez toujours penser aux utilisateurs qui visitent vos pages et se mettre un minimum à leur place.

Des titres et des descriptions correctement définis

Une balise Title correctement définie
Elle est un critère indispensable dans le référencement d’une page. Cet élément html doit être renseigné via le CMS de votre site ou directement dans le code html source. Elle doit contenir les principaux mots-clés précisant le thème abordé dans la page. Son contenu doit être unique, pertinent et doit être dans la logique du sujet de la page. Le bourrage, la juxtaposition et la répétition de mots-clés, ainsi qu’une longueur extrême sont fortement déconseillés.
Il convient aussi d’éviter d’utiliser le nom de domaine, excepté pour la page d’accueil.
Attention à la véracité, la clarté et la précision des informations transmises dans cette balise, mais aussi à l’alimentation correcte de cette balise, si celle-ci est renseignée automatiquement par un CMS, votre référencement en dépend.
Une page dont la balise n’est pas alimentée apparaîtra avec le libellé « document sans titre » dans les résultats de recherche, par conséquent un échec garanti pour votre référencement.

Une balise Meta-Description correctement renseignée
Cette balise est également à privilégier pour améliorer le positionnement de la page en question mais dans une optique visant à inciter l’utilisateur à cliquer sur le lien. Elle représente en quelque sorte un atout marketing à ne pas négliger. Si son contenu n’est pas correctement renseigné, Google ira rechercher cette information dans l’annuaire Dmoz sinon elle sera puisée directement au sein du contenu-même de la page. Pour obtenir un meilleur taux de clic, il convient alors d’alimenter cette balise avec un contenu unique, de qualité, informatif (et non publicitaire), et suffisamment long.

Des noms de fichier d’image correctement définis

Pour un meilleur référencement des images d’une page, il est nécessaire :
·       De nommer le fichier de votre image par un mot-clé compréhensible par Google (par exemple tour-eiffel.jpg),
·        De définir votre image avec une résolution élevée (minimum 700 x 500 px),
·        De détailler la balise ALT qui apporte simplement une information supplémentaire sur l’image                                                                                                                                                            <img src = «mywebsite.com/tour-eiffel.jpg »  alt =  « description de l’image »

·        D’intégrer cette image à une page dont le contenu relate en partie le même thème que l’image avec une url de page reprenant les mots-clés du nom de l’image                                                                            image :  www.mywebsite.com/tour-eiffel.jpg                                                                                       page   :  www.mywebsite.com/construction-tour-eiffel.html

Un minimum de backlinks de qualité

Même si la quantité de liens a laissé place à la pertinence et la réputation d’un lien, il n’en demeure pas moins vrai qu’un minimum de liens de qualité est tout de même nécessaire pour mener à bien le référencement d’une page et augmenter le netlinking du site
Souvenez-vous que les liens artificiels et non pertinents doivent être écartés si vous voulez échapper aux représailles du plus célèbre penguin de la banquise ! 
Pour résumer, sans aucun lien à son actif, il serait impossible pour une page de se classer dans les meilleurs résultats.

L’intégration des micro-données

Les données enrichies sont un réel avantage pour la mise en avant d’une page. Elles permettent d’afficher de nombreuses informations instructives pour l’utilisateur, comme des évaluations de produits, des événements, des forums, des vidéos, … Elles sont une réelle incitation au clic, il serait dommage de s’en priver. On peut noter que la solution la mieux  supportée par tous les moteurs de recherche est incontestablement celle des micro-données de schema.org, développée par Google et très bien reprise par la plupart des systèmes de gestion de contenus CMS.

La nécessité du responsiv design

La multiplication des supports est venue corser l’univers du web en générant des trafics et audiences différentes sur chacun de ses canaux. Google dût adapter son système de gestion face à ce flot de nouvelles sources d’informations afin de considérer les divers contenus d’un site sur chaque support et d’évaluer l’intégration du Responsiv Design des sites.
La prise en charge du Responsiv Design eu sein des pages d’un site est devenu un critère majeur dans le référencement au même titre que la diversification de ses mots-clés et l’obtention de liens de qualité.
Sur quelles bases repose-t-il ?
·        Des contenus uniques, non dupliqués quelque soit le support
·        Des contenus adaptés et formatés selon le support ciblé
Cette stratégie permet ainsi de consolider la popularité des pages et donc leur PR, une meilleure souplesse dans l’intégration de nouveaux supports, l’étude statistique marketing et l’analyse de l’audience.

Les atouts des réseaux sociaux

Présence d’options de Partage
Les signaux sociaux ont de plus en plus de pouvoir et d’influence dans le référencement des pages, il est à l’heure actuelle indispensable de les intégrer au sein de ses pages afin de rendre ses contenus partageables et de permettre aux moteurs de recherche de repérer la présence de ces signaux  et d’en mesurer leur valeur. Il est donc recommandé d’utiliser les scripts html et codes sources originaux de ces plateformes, donc depuis les sites officiels. Le positionnement des boutons de partage joue également un rôle essentiel et la meilleure solution est probablement de rendre partageable un contenu en début et en fin d’article.

Intégration du concept de l’authorship
L’authorship est le principe mis en place par Google pour identifier les auteurs et leur attribuer la paternité des contenus qu’ils ont créés. Le référencement d’un site et de ses pages passe inévitablement par ce programme.
Pour participer au concept de l’Authorship et y inscrire un site, il vous faudra :
  • valider votre profil Google+                                                                                                    
- soit en créant un lien entre votre page web et votre compte G+ au moyen de la balise - rel=author                  <a href= « https:// plus.google. com/01234567890123456/? rel=author » >NomPrénom</a>
- soit en validant une adresse email formattée pour votre site donc comportant le nom de domaine de votre site. Vous devrez ensuite signer chacun de vos artciles avec le nom correspondant à votre profil G+

  • associer une photo vous identifiant facilement
  • intégrer votre site web dans la partie « également auteur »

La promotion des contenus sur les réseaux sociaux  
Les stratégies marketing et référencement étant dorénavant centrées autour de l’utilisateur, il apparaît comme évident de relayer au maximum ses contenus à travers les réseaux sociaux les plus connus et les plus populaires tels que Google + , twitter ou facebook.  Cette solution vous permettra ainsi :

·        d’entretenir la popularité de votre site et de vos pages
·        de construire votre e-réputation
·        de permettre le « relayage » en chaîne de vos publications par de nombreux suiveurs et influenceurs
·        d’obtenir de nombreux liens depuis les réseaux sociaux
·        d’améliorer le référencement des pages de votre site


Informations complémentaires

Vous trouverez une excellente infographie sur les critères de référencement d'un site en général : les seo ranking factors !

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé , pas d'utilisation commerciale, pas de modification 3.0 non transposé.
Fondée sur une oeuvre à http://www.pole-position-seo.com/2013/08/criteres-de-referencement-d-une-page-web.html